Clins d’œil humoristiques

Par Gabriel Monet

Prêcher est quelque chose de sérieux. Il n’est pourtant pas inutile parfois de savoir regarder les choses avec humour. Alors en guise de détente, voici quelques clins d’œil humoristiques en lien avec la prédication. A lire et à prendre avec le sourire !

  • Quelle différence y-a-t-il entre un pasteur et un trolleybus? Le trolleybus s’arrête quand il a perdu le fil!
  • Pourquoi est-il conseillé de ne pas avoir une approche scientifique en prédication? Parce qu’il est interdit de faire des «sciences occultes»!
  • Dans un groupe d’étude de la Bible pour enfant, l’animatrice demande ce que veut dire le mot «amen» à la fin d’une prière ou d’une prédication. L’un d’entre eux répond: «C’est comme quand je clique sur « envoyer »»…
  • Un pasteur ayant très faim à l’approche du repas de midi se mit à parler de l’épître aux Galettes…
  • Un pasteur fit une prédication enflammée sur les miracles de Dieu dans la nature en déclarant tout soudain: «Derrière chaque brin d’herbe se cache une prédication». Le lendemain, un paroissien passa devant l’Eglise où il vit le pasteur occupé à tondre le gazon. Après les salutations d’usage, le paroissien dit à son pasteur:«Ah! Cela me réjouit de vous voir raccourcir vos prédications».
  • A la fin d’un de ses sermons, le pasteur invita ses auditeurs à se préparer pour la prédication de la semaine suivante sur le thème de l’honnêteté et les invita à lire le chapitre 17 de l’évangile de Marc. On sentit dans l’assemblée une expression d’assentiment. La semaine suivante, au tout début de sa prédication, le pasteur demanda à ceux qui avaient lu Marc 17 de bien vouloir lever la main. Ce que fit la majorité. Le pasteur dit alors: «Je suis prêt pour commencer ma prédication sur le mensonge… En effet, Marc chapitre 17 n’existe pas puisque l’évangile de Marc n’a que 16 chapitres…»
  • Alors qu’un tout jeune pasteur monta en chaire pour sa première prédication, il y eut un grand blanc. Après un moment il finit par dire: «En venant ce matin à l’Eglise, Dieu et moi étions les seuls à savoir ce que j’avais prévu de vous dire… Or à l’instant présent, Dieu seul le sait!»